Alfred Pellan

Alfred Pellan est un peintre, muraliste, illustrateur et créateur de costumes né à Québec le 16 mai 1906 et mort à Montréal le 31 octobre 1988. Entré à l'École des beaux-arts de Québec, il s'y démarque en décrochant des pre-miers prix et médailles en peinture, dessin, sculpture, croquis, anatomie et publicité. Premier boursier du gouvernement du Québec en 1926, il part étudier à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (1926-1930) et obtient un Premier prix de peinture à l'atelier Lucien Simon en 1928. Sé-journant à Paris jusqu'en 1940, il fréquente les académies de la Grande Chaumière, Colarossi et Ranson En 1935, il gagne le premier prix à l'exposition d'art mural à Paris et en 1939, aux côtés de Picasso, Derain, Du-fy et Dali, il participe à Washington à l'exposition « Paris Painters of Today » De retour au pays au début de la Seconde Guerre mondiale, il enseigne à l'École des beaux-arts de Montréal de 1943 à 1952. Profondément réfrac-taire à toute forme d'académisme, il contribue à insuffler à cette institution une approche plus libérale davantage fondée sur l'universalité et l'évolution Parallèlement à son travail de professeur, il illustre des recueils de poésie et crée des costumes et des décors de théâtre. En 1948, il cosigne « Prisme d'Yeux », manifeste rédigé par Charles de Tonnancour et qui revendique une liberté artistique, affranchie de toute idéologie. Pellan dira : « La dé-marche picturale est essentiellement libre. La peinture est fondée sur l'émotion et la révélation, disposant pour s'exprimer des moyens imprévi-sibles d'invention plastique et poétique. » Lauréat d'une bourse de recherche de la Société royale du Canada, il re-tourne à Paris où il est le premier Canadien à présenter une exposition indi-viduelle au Musée national d'art moderne. Revenu au Québec en 1955, il participe à plusieurs expositions et crée des murales, lesquelles concourent à sa notoriété à travers le pays. Tout au long de sa carrière, Pellan fait l'objet de plusieurs monographies et documentaires. Récipiendaire de nombreux prix et distinctions, dont le prix Paul-Émile-Borduas en 1983, il est nommé officier de l'Ordre national du Québec en 1985.

Retour en haut

18 juillet 2018

Évaluations

Prendre note que dorénavant, il y aura des frais pour les évaluations d’œuvres d’art pour fins...

23 mars 2018

Nouvelle carte privilège

C’est avec un grand plaisir que nous lançons notre programme de récompenses. La carte privilège est offerte...

 Heures d'ouverture

Du lundi au vendredi  11 h à 17h 30         

Fin de semaine  10 h à 18 h