Fernand Toupin

Fernand Toupin naît à Montréal en 1930 et y décède en 2009. De 1949 à 1953, il étudie la peinture à l'École des beaux-arts de Montréal tout en fréquentant l'atelier de Stanley M. Cosgrove où il s'adonne à différentes techniques comme la sérigraphie, la gravure et la photolithographie. En 1955, il cosigne le manifeste des Plasticiens avec Jean-Paul Jérôme, Louis Belzile et Jauran (Rodolphe de Repentigny), son auteur. Ce groupe, à l'encontre de la spontanéité des Automatistes, préconise une abstraction géométrique à la Mondrian en quelque sorte. Fernand Toupin contribue de façon importante à cette idéologie en peignant des tableaux aux formes irrégulières « shaped canvas » ou tableaux-objets, comme les appellent les critiques d'art. Au début des années 60, l'artiste explore une avenue plus organique en incorporant des éléments naturels à ses pigments comme des morceaux d'écorce, de la poussière de marbre, etc. « J'aime bien qu'on sente le bouillonnement des choses en train de se faire. Le soulèvement de la vague. La fraîcheur de la neige. L'omniprésence des minéraux. » Il reviendra à l'abstraction géométrique en 1993. Parallèlement à sa peinture, Fernand Toupin occupe le poste de directeur de l'Association des artistes non figuratifs de Montréal (1963 à 1974). En 1970, une galerie de Paris lui offre une exposition solo au cours de laquelle toutes ses toiles sont vendues. Fort de ce succès outre-mer, il quitte son emploi pour se consacrer pleinement à son art. En 1977, il est élu membre de l'Académie royale des arts du Canada et la même année, il crée la murale « Hochelaga» pour la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts. Tout au cours de sa carrière, Fernand Toupin participe à plusieurs expositions, notamment l'Exposition universelle d'Osaka, le IVe Festival international de peinture à Cagnes-sur-Mer en France (où il remporte le Prix international pour le Canada), « Jauran et les premiers Plasticiens » au Musée d'art contemporain de Montréal, Art Expo New York et le Musée central de Tokyo. Quant à ses oeuvres, elles se retrouvent dans les collections du Musée national des beaux-arts du Québec, le Musée d'art contemporain de Montréal, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée des beaux-arts du Canada.

Retour en haut

18 juillet 2018

Évaluations

Prendre note que dorénavant, il y aura des frais pour les évaluations d’œuvres d’art pour fins...

23 mars 2018

Nouvelle carte privilège

C’est avec un grand plaisir que nous lançons notre programme de récompenses. La carte privilège est offerte...

 Heures d'ouverture

Du lundi au vendredi  11 h à 17h 30         

Fin de semaine  10 h à 18 h