Michael Snow

Snow est né à Toronto le 10 décembre 1929. Artiste contemporain de réputation internationale, il maîtrise brillamment différentes formes d’art, telles la peinture, la sculpture, le cinéma, la photographie et la musique. Étudiant à l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario au début des années 50, il se spécialise en design mais développe en parallèle ses talents de peintre et de pianiste de jazz. D’abord influencés par l’art européen de Matisse puis par l’expressionnisme abstrait de de Kooning notamment, ses peintures et dessins évoluent graduellement vers une jonction entre le sujet et la surface de la toile, créant un tableau-objet davantage propre au Minimalisme américain. Au cours des années 60, Snow s’installe à New York avec son épouse, la cinéaste Joyce Wieland. Il y fait un retour à la figuration avec une œuvre majeure, la série Walking Woman (connue aussi sous le nom de La femme qui marche ou Femme marchante) dont il en exploite volontairement la représentation visuelle de toutes les manières possibles : peinte, tracée, découpée, sculptée, photographiée, filmée, etc., jusqu’à épuisement du sujet. « Mes tableaux sont faits par un cinéaste, mes sculptures par un musicien, mes films par un peintre, ma musique par un cinéaste, mes tableaux par un sculpteur, mes sculptures par un cinéaste, mes films par un musicien, ma musique par un sculpteur…qui parfois travaillent tous ensemble. » (1967). Il a aussi réalisé nombre de sculptures publiques dont la plus connue, « Flight Stop » (1979), est située au Centre Eaton à Toronto.

Michael Snow est récipiendaire de nombreux prix et titres internationaux dont la Bourse Guggenheim (1972), Officier de l’Ordre du Canada (1982) et Compagnon de l’Ordre du Canada (2007), premier Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques (2000), Chevalier de l’ordre des arts et des lettres en France (1995) et doctorat honorifique de l’Université de Paris I, Panthéon-Sorbonne (2004). Ses œuvres, innovantes dans leurs manières de dépeindre le temps et l’espace, ont fait l’objet de nombreuses expositions solo et rétrospectives à l’échelle internationale. De plus, elles figurent parmi plusieurs collections publiques et privées du monde entier, y compris celles du Musée des beaux-arts du Canada (Ottawa), du Musée des beaux-arts de l’Ontario, du Museum of Modern Art (New York), du Museum Ludwig (Cologne), du Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig (Vienne), du Centre Georges-Pompidou (Paris) ainsi que du Musée des beaux-arts et du Musée d’art contemporain de Montréal.

Retour en haut

18 juillet 2018

Évaluations

Prendre note que dorénavant, il y aura des frais pour les évaluations d’œuvres d’art pour fins...

23 mars 2018

Nouvelle carte privilège

C’est avec un grand plaisir que nous lançons notre programme de récompenses. La carte privilège est offerte...

 Heures d'ouverture

Du lundi au vendredi  11 h à 17h 30         

Fin de semaine  10 h à 18 h