Goodridge Roberts

Peintre, aquarelliste et dessinateur, Goodridge Roberts est né à La Barbade le 24 septembre 1894 et est décédé à Montréal le 28 janvier 1974. Issu d’une grande famille de poètes et d’écrivains de Fredericton (N.-B.), il étudie à l’École des beaux-arts de Montréal  de 1923 à 1925 où il est fortement inspiré par le travail de James Wilson Morrice et de Puvis de Chavanne. Puis, de 1926 à 1928, il poursuit sa formation à l’Art Students League de New York sous la direction de John Sloan, Max Weber et Boardman Robinson.  Ce sont eux qui l’initient aux peintres italiens du XIIIe et XIVe siècles, Giotto en particulier, ainsi qu’aux modernistes français.  Ces derniers auront d’ailleurs une influence décisive sur son art.  Tout au long de sa carrière, Roberts accordera une égale importance à la nature morte, le personnage et le paysage, ses trois thèmes de prédilection caractérisés par la simplicité de l’image, le côté sculptural des formes et la richesse remarquable des couleurs. Ses études terminées, il travaille pendant un an comme dessinateur avant de déménager à Ottawa.  Au cours de ses années passées dans l’Outaouais, il crée un cours d’art à l’Ottawa Art Association où il expose aussi ses œuvres et fonde une école estivale d’art près de Wakefield, dans la vallée de la Gatineau.  Il réalise également une série d’esquisses qui vont permettre de définir son style : coup de pinceau libre, compositions frontales, couleurs riches et nuancées créant de forts contrastes entre l’ombre et la lumière. En 1932, il expose pour la première fois en solo au Club des Arts de Montréal et après avoir été le premier artiste en résidence à l’Université Queen’s (1933-1936), il déménage à Montréal où il passe une grande partie de sa vie.  De concert avec Ernest Neumann, il fonde la Roberts-Neumann School of Art.  En 1937, sa première participation à une exposition internationale à Londres donne le coup d’envoi à une série d’autres, tant aux États-Unis qu’en Europe.  Puis, en 1938, il joint le groupe de l’Est de John Lyman et en 1939, il membre fondateur de sa Société d’art contemporain. Il amorce ensuite une longue période d’enseignement à l’Art Association of Montreal avec une interruption de deux ans pendant lesquels il est confiné en Angleterre à titre de peintre de guerre officiel.  En 1952, Roberts est l’un des quatre artistes avec David Milne, Emily Carr et Alfred Pellan à être choisis pour représenter le Canada à la Biennale de Venise.  L’année suivante, fort d’une bourse de la Société royale du Canada,  il part peindre en Europe, séjournant quelques mois à Paris, sur la Côte d’Azur et en Italie.  Élu membre de l’Académie royale du Canada en 1957, il devient, deux ans plus tard, le premier artiste en résidence à l’Université du Nouveau-Brunswick.  En 1969, il reçoit l’Ordre du Canada et la Galerie nationale du Canada (maintenant le Musée des beaux-arts du Canada) lui consacre une exposition rétrospective itinérante, fait rarissime à cette époque pour un artiste toujours vivant.  En 1999, c’est au tour du Musée des beaux-arts de Montréal de présenter une rétrospective de son œuvre.

Retour en haut

28 mars 2019

Nouvelle adresse à Pointe-Claire

Nous vous présentons nos nouveaux bureaux de Pointe-Claire!

Avant d’être propriétaire des galeries Art et Style...

18 juillet 2018

Évaluations

Prendre note que dorénavant, il y aura des frais pour les évaluations d’œuvres d’art pour fin...

 Heures d'ouverture

Tous les jours

10 h à 18 h