Ralph W. Burton

Ralph W. Burton est un peintre de la vallée de l’Outaouais, né à Newington (Ontario) en 1905 et décédé à Ottawa en 1983. Initié très jeune à la peinture, il suit d’abord des cours pendant trois ans avec un artiste formé à Paris et fait ensuite des études professionnelles en art à Ottawa. En 1940, il s’enrôle dans l’Aviation royale canadienne mais n’en continue pas moins de peindre. Ainsi, alors qu’il est basé dans l’Ouest canadien, il poursuit sa formation à la Banff School of Fine Arts sous l’égide de A.Y. Jackson, un des membres du groupe des Sept. En plus de devenir son grand ami avec lequel il entreprend de nombreux voyages de peinture à travers le Canada, Jackson exerce sur lui une profonde influence en élevant son art à une autre dimension : coups de pinceau plus fluides, paysages vallonnés, disparition de lignes droites et plates, ajout de nouvelles couleurs comme des roses et orangers légers. Burton peint partout dans l’est ontarien de même qu’en Alaska, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick et aussi à Portland, dans le Maine. Il fait des pochades à l’huile sur bois qu’il reproduit ensuite sur de plus grandes toiles. Souvent considéré comme un peintre paysagiste, Burton aime aussi illustrer les scènes urbaines. Une de ses œuvres maîtresses est sans contredit sa série des plaines LeBreton, quartier industriel et ouvrier situé à l’ouest d’Ottawa. Mis au fait de sa démolition prochaine par le gouvernement fédéral, Burton s’applique à immortaliser les derniers mois de ce quartier en peignant une série de petits croquis à l’huile. Et bien qu’il le décrive avec sa touche artistique, il n’omet aucun détail architectural, léguant ainsi à l’histoire un témoignage fidèle d’un quartier dont ses pauvres habitants ont été expropriés.

Considéré comme un très bon professeur d’art par ses étudiants, Burton est aussi reconnu pour son amour des couleurs, ses talents de dessinateur et son sens aigu de l’observation. Ses œuvres dépeignent la beauté sauvage des paysages canadiens ainsi que la résistance des constructions situées dans milieux naturels et urbains accidentés, particulièrement de la vallée de l’Outaouais. Elles font partie de plusieurs collections privées et publiques, notamment Ottawa Art Gallery, Tom Thomson Memorial Art Gallery, Dawson City Museum, Historical Society et l’ambassade du Canada à Washington, D.C. Quant à sa série les plaines LeBreton, plus d’une trentaine de ses peintures sont en montre dans les couloirs de l’Hôtel de Ville d’Ottawa.

Retour en haut

22 novembre 2018

C'est le temps des Fêtes

Depuis quelques années à cette même période, nous vous présentons notre exposition virtuelle de petits formats pour...

18 juillet 2018

Évaluations

Prendre note que dorénavant, il y aura des frais pour les évaluations d’œuvres d’art pour fin...

 Heures d'ouverture

Du lundi au vendredi  11 h à 17h 30         

Fin de semaine  10 h à 18 h